Accueil
Le vol AF002
Le vol AF001
Le Retour
Collection
La Fin des CONCORDES
Vu par Microsoft
Liens
Zone Privée
Remerciements
Version

 

Visite du musée du bourget

Bienvenu, à ma visite du concorde du Musée de l'air et de l'espace du Bourget

Ce musée abrite maintenant 2 concordes : Le Premier (piloté par André Turcat) et le SD d'Air France, le plus léger des concorde

 

Situé pas très loin de Paris, j'ai eu la chance de pouvoir allé rendre visite au F-WTSS et au F-BTSD, et même pour celui d'Air France de pouvoir, grâce à un contact fort sympathique, le voir allumé et monté en place co-pilote !!! Une expérience exceptionnel et rêvé par un passionné comme moi...

En effet les bénévoles du Musée (Ancien technicien du Concorde, aujourd'hui reclassé sur Boeing B777 ou retraité) ont en conserve le seule concorde encore mit sous tension régulière pour faire bougé sont nez et entretenir le système hydraulique.


L'intérieur du Siera-Siera (remplit de calculateurs pour enregistrer les paramètres des vol d'essais) :


La place de droite était celle d'André TURCAT, premier pilote du Concorde.



Remarqué la différence de profil entre le prototype et l'appareil de série, preuves de la nécessité des essais qui ont utiliser 2 appareil prototype et 2 de présérie !

 

Et voici le Sierra-Delta, le plus récent des Concorde :

 


Photo très impressionnante et rare, ici ont test toutes les lampes du tableau de bord !

 

sont nez est inclinable en fonctions des phases de vol :

 

Concorde a le nez baissé de 5° et la visière escamotée pour le roulage, le décollage et les approches intermédiaires. Concorde a le nez haut et la visière relevée quand il est en vol Supersonique. Et il a le nez baissé à 12° et la visière escamotée lors de l'approche finale et l'atterrissage :

 

Une fois le SD relié au générateur Gasoil qui ce trouve à l'extérieur du hangar,  et que la pression ai été suffisante pour mouvoir le nez :


Commande de mouvement du nez

 

NEZ A 0°

 

NEZ ENTRE 0° et 5°

 

NEZ A 5°

 

NEZ A 12°

 

Ce qui est extraordinaire c'est la complexité des commandes de cette avion, aujourd'hui 2 PNT seulement pilote un avion et le font depuis un ou deux écrans multifonctionnel, alors que Concorde est plus complexe, jugé par vous même :


Cockpit  du SD


Panneau du technicien navigant, avec tout les paramètres moteurs et le système de transfert du carburant.


Panneau, situé en haut au centre du poste de pilotage, indiquant les alertes, ici ont voit qu'il y a une panne carburant aux moteurs 1,2,3 et 4 !


Panneau de contrôle des paramètres moteurs pour les pilotes


Le même coté mécanicien


Pilonne centrale avec les 4 manettes des Gaz


Gros plan sur l'horizon artificiel et le manche coté copilote.


Planche de bord coté copilote.


Paramètres moteurs


Panneau réservé au mécanicien navigant, vu depuis la place du commandant


Panneau réservé au mécanicien navigant, vu depuis la place du commandant (sans le flash), remarquez qu'il est sous tension !!!!


Voyant de mise en route de la post combustion sur le moteur numéros 3, présent uniquement sur Concorde et les avions de chasses


Même dans un avion supersonique, il y a la boussole de secour comme sur un petit Cessna


"NE PAS OUVRIR LA FENETRE PENDANT LE VOL"   C'est un bon conseille !


Rappel des principaux paramètres du moteur


La petite roulette de queux qui évite que le cône arrière touche la piste lorsque Concorde décolle trop cabré


La sortie des moteurs Olympus

 

Et quelque photos de moi :